Publié le : 19 octobre 20206 mins de lecture

La curcumine, ça vous dit quelque chose ? Ce principe actif, que l’on retrouve en grande quantité dans l’épice du même nom, vous fera profiter de nombreux bienfaits thérapeutiques. Son utilisation millénaire s’inscrit d’ailleurs dans la plupart des médecines traditionnelles asiatiques, de l’Inde jusqu’à la Chine. Mais alors, comment utiliser l’épice pour lutter efficacement contre certains troubles et améliorer votre santé ?

De quoi parle-t-on vraiment ?

Le curcuma, qui fait partie des principaux ingrédients du curry, se présente à l’origine sous la forme d’une petite plante vivace. Particulièrement répandue en Asie du Sud, cette plante se compose de tiges épaisses, de belles fleurs et d’une partie basse : le rhizome. C’est cette partie de la plante que l’on utilise pour préparer l’épice que l’on retrouve ensuite sous forme de poudre ou bien de compléments alimentaires. Son utilisation est millénaire : on retrouve des traces de son utilisation dans des écrits sanskrits rédigés plus de 4000 ans avant J.-C. Toutefois, les propriétés bénéfiques de l’épice ne s’arrêtent pas aux frontières de la Chine ou de l’Inde, qui l’utilise encore aujourd’hui par le biais de la médecine ayurvédique. Son importation en Europe lui a valu un vaste succès, tant culinaire que thérapeutique. Si sa belle teinte orangée permet d’ajouter de la couleur dans l’assiette, ses bienfaits vont bien au-delà de la cuisine : et si l’on faisait le point sur votre prochain allié santé ?

À parcourir aussi : Quels sont les bienfaits de la moutarde ?

Quelles vertus thérapeutiques ?

La curcumine, puissant principe actif de l’épice, stimule l’organisme humain et l’aide à assurer différentes fonctions vitales. On notera d’abord ses puissantes propriétés anti-inflammatoires, en particulier sur le système digestif. En effet, les différents composants de la plante vous permettront de lutter efficacement contre l’inflammation des intestins et de l’estomac. En favorisant la protection de mucus et en rééquilibrant l’ensemble des acides liés à la digestion, l’épice vous aidera ainsi à lutter contre les effets indésirables de nombreux troubles digestifs, comme les colites ou les gastrites. Mais ce n’est pas tout : elle joue également un rôle important dans le système hépatique, en contribuant directement à protéger le foie et à stimuler son activité. L’épice pourra en outre être utilisée comme anti-coagulant, puisqu’elle fluidifie le sang tout en réduisant les risques d’accidents cardio-vasculaires. Les vertus antioxydantes de la plante vous permettront enfin de lutter contre la prolifération des radicaux libres dans l’organisme : elle vous aidera ainsi à conserver un teint frais en toutes circonstances, mais aussi à booster votre système immunitaire dans son ensemble. Tels sont les usages internes de la fameuse plante asiatique ; mais avez-vous pensé à ses utilisations externes ? Nous avons déjà souligné les propriétés anti-inflammatoires de cette épice hautement thérapeutique. Or, elles pourront également s’appliquer à certaines pathologies cutanées, comme l’eczéma, les mycoses ou encore le psoriasis. En véritable couteau-suisse médicinal, la plante vous aidera donc à renforcer l’ensemble de votre organisme tout en luttant contre des troubles spécifiques, digestifs ou cutanés.

Sous quelles formes le consommer ?

La question aurait pu se poser autrement : comment profiter pleinement de tous les bénéfices de cette épice médicinale ? En effet, l’assimilation de ses principes actifs sera différente en fonction de la façon dont vous la consommez. Au-delà des traditionnels pots d’épices, vous pourrez la retrouver sous une multitude de formes différentes : décoctions et infusions, compléments alimentaires ou encore extraits liquides. Or, vous obtiendrez une meilleure absorption des principes actifs de la plante si vous optez pour un véritable concentré, sous forme de compléments secs (ou gélules). Ceux-ci vous garantiront en effet une concentration optimale des principes actifs, qui ne se limitent pas à la curcumine. Par ailleurs, la plante vous offrira de nombreux apports nutritionnels essentiels : des vitamines (C, E, B1, B6), mais aussi des minéraux comme le fer, le magnésium ou le cuivre sont également présents dans la composition de l’épice. Certains recommandent de l’associer à la pipérine, principe actif que l’on retrouve aisément dans le poivre, pour favoriser une meilleure assimilation. Enfin, vous pourrez l’utiliser simplement dans votre cuisine quotidienne, en l’intégrant à vos plats : de cette façon, vous profiterez de ses bénéfices thérapeutiques, mais aussi culinaires !

L’allié imparable de vos régimes minceur

Non, l’épice ne se résume pas à ses propriétés anti inflammatoires ou protectrices. Elle pourra également vous aider à perdre efficacement du poids dans le cadre d’un régime. En stimulant votre métabolisme de façon naturelle, elle vous permettra de déstocker les graisses plus facilement. Vous gagnerez donc à l’associer à un régime alimentaire sain, riche en produits végétaux comme les fruits et les légumes, et à une pratique sportive régulière. Par ailleurs, l’épice vous fera également bénéficier de ses propriétés anti-oxydantes : en luttant contre le vieillissement des cellules, elle vous aidera ainsi à garder bonne mine tout au long de la journée, dans le cadre d’un régime ou non.