Quels sont les symptômes de la ménopause ?

La ménopause est une phase qui apporte doutes et insécurités, car elle est porteuse de symptômes qui varient d’un organisme à l’autre. Selon une gynécologue, la ménopause est l’interruption permanente des menstruations pendant plus d’un an, qui se produit en raison de la défaillance des ovaires avec la diminution de la production d’hormones. Les symptômes de la ménopause sont déjà bien connus, mais ils causent encore un certain malaise. Selon le médecin, la ménopause passe par deux étapes. Le premier stade est caractérisé par la pré-ménopause : période de 3 à 5 ans avant la fin des menstruations et le deuxième stade est la ménopause elle-même, lorsqu’il y a absence définitive de menstruations pendant plus d’un an. Certaines femmes peuvent encore souffrir d’une ménopause précoce, c’est-à-dire l’absence de menstruation avant l’âge de 40 ans.

Les symptômes de la ménopause

Fusées éclairantes 

Chaleur nocturne principalement sur le visage avec une sensation de brûlure. 

Transpiration 

Transpiration excessive principalement sur le visage et les membres supérieurs. Si certaines femmes y échappent, les bouffées de chaleur font partie des plaintes les plus souvent exprimées après la ménopause. D’origine hormonale, ce phénomène peut réellement altérer la qualité de vie.

Douleurs 

Maux de tête fréquents, dans les articulations, les voies urinaires et le vagin. La fatigue est en effet un des symptômes annonciateurs de la ménopause, relativement méconnu des femmes.

Insomnie 

Difficulté à dormir. L’insomnie a de solides alliées : café, stress. Sans compter que durant la ménopause et la période précédente, les fluctuations hormonales affectent également le sommeil des femmes.

Sécheresse vaginale 

Difficulté de lubrification qui peut provoquer des douleurs lors des rapports sexuels. Phénomène pourtant fréquent, la sécheresse vaginale est un sujet tabou. Plus courante durant la ménopause, elle augmente la vulnérabilité aux infections gynécologiques et peut perturber l’harmonie sexuelle du couple.

Incontinence urinaire légère 

Perte involontaire d’urine.

Changements d’humeur 

Symptômes d’anxiété, de nervosité, d’épuisement mental, d’irritabilité et, dans certains cas, de dépression.

Poids 

Gain ou perte de poids possible. Comme la puberté, la ménopause est une période propice aux rondeurs superflues. Si vous avez perdu quelques batailles face à la balance, des conseils d’hygiène de vie peuvent vous faire gagner la guerre contre les kilos.

Menstruations 

Absence, irrégularité ou anomalie des menstruations.

Peau 

Altérations de la peau, qui peut devenir sèche ou avoir une texture différente de la normale. En dehors de la fin des règles, les carences hormonales ont des conséquences non-négligeables sur la peau, la pilosité et les cheveux.

Vous avez tous les symptômes : que faire ?

Après avoir identifié les premiers symptômes, vous pouvez suivre quelques recommandations. Gardez toujours à l’esprit que cela fait partie du cycle naturel d’une femme et qu’il n’y a aucune raison de paniquer. Tout d’abord, trouvez un médecin spécialiste, si vous avez entre 40 et 50 ans et que vous remarquez certains symptômes de la ménopause, la première étape consiste à demander un avis médical pour suivre le traitement approprié.

Quels sont les principaux traitements et moyens de soulager les symptômes ?

Thérapie hormonale de substitution, médicaments qui soulagent les vagues de chaleur, phytothérapie, alimentation équilibrée et activité physique.

Existe-t-il des traitements alternatifs ?

Le laser vaginal et la radiofréquence sont des traitements non-hormonaux qui peuvent aider à soulager certains symptômes génito-urinaires tels que l’atrophie vaginale et les brûlures vaginales, l’urgence urinaire et la douleur pendant les rapports sexuels.

La ménopause, entraîne-t-elle des changements dans le corps et le métabolisme d’une femme ?

Oui, il est possible que la ménopause entraîne des modifications du dépôt de graisse dans le corps de la femme, augmente les risques d’ostéoporose, provoque des altérations vasculaires et accentue les symptômes dépressifs chez les femmes qui étaient déjà sujettes à la dépression, conclut le médecin. La ménopause est une phase inévitable dans la vie de toute femme et, bien sûr, le processus de changement dans le corps est quelque chose dont il faut s’occuper avec soin et attention. Aussi désagréables que soient les symptômes, la médecine moderne apporte plusieurs traitements qui contribuent au soulagement des symptômes et à la stabilisation des niveaux hormonaux. C’est pourquoi la recherche d’une orientation adéquate et la prise en charge de sa propre santé par des habitudes saines sont les principaux moyens de parvenir à une qualité de vie.

Rédigé par :  Jean-Jacques Perrut