Publié le : 22 septembre 20205 mins de lecture

La bronchite se manifeste principalement par une toux, un encombrement des voies respiratoires et la sécrétion de mucus. Pour guérir de ce mal, les antibiotiques ne sont pas nécessaires. Un traitement symptomatique suffit généralement à apaiser les symptômes jusqu’à leur disparition complète. 


Comment soigner une bronchite ?


La bronchite est une infection des bronches qui peut créer une gêne respiratoire. Elle est d’origine virale dans la grande majorité des cas.


Certains médicaments vendus librement en pharmacie permettent d’en atténuer les manifestations, comme la fièvre, la toux, si elle est sèche, la fatigue et les frissons. Le paracétamol peut servir à diminuer la gêne et l’inconfort en réduisant la fièvre et les éventuelles douleurs, s’il n’y a pas de contre-indications. Les sirops antitussifs sont recommandés s’il y a une toux sèche. En revanche, la toux grasse ne doit pas être traitée car elle permet d’évacuer l’excès de mucus.


Les traitements naturels peuvent également apporter un soulagement. Il est possible de réaliser des inhalations à la vapeur d’eau ou aux huiles essentielles et/ou d’utiliser un humidificateur de pièce. Le repos et l’hydratation jouent également un rôle clé. En revanche, les médicaments antibiotiques sont inutiles pour soigner une bronchite. De plus, si la bronchite s’intensifie, s’accompagnent d’autres pathologies ou devient chronique, il est important de consulter un médecin.

Quand consulter ?


Étant d’origine virale, la bronchite guérit d’elle-même. Les traitements indiqués ne permettent pas d’accélérer le processus, mais simplement de soulager les différents symptômes. Cependant, la bronchite crée une gêne réelle, donc il peut être utile de consulter un médecin si les symptômes ne passent pas ou s’ils s’aggravent. 


Chez les adultes, une fièvre qui dure plus de 3 jours, très élevée ou accompagnée d’une grande fatigue, nécessite une consultation.


Pour les bébés de moins de 3 mois, il faut consulter immédiatement. Enfin, les personnes qui souffrent d’asthme ou de bronchite chronique doivent consulter pour éviter une aggravation de leur état de santé.


Par ailleurs, certains symptômes de la bronchite peuvent rappeler ceux du coronavirus, notamment la toux et la fièvre. 


Soigner la bronchite chronique (BPCO)


La bronchite chronique est une infection qui touche particulièrement les fumeurs de tabac. Malheureusement, il n’existe pas de traitement permettant de l’éradiquer complètement.


Les personnes atteintes doivent généralement prendre un traitement de fond pour éviter que la maladie évolue et pour atténuer les symptômes. La gêne peut être diminuée par l’utilisation de bronchodilatateurs.


S’il y a une complication ou une surinfection, le médecin peut prescrire des antibiotiques ou des corticoïdes. Dans tous les cas, le diagnostic de la BPCO se fait chez un pneumologue à l’aide d’un test respiratoire. Suite à cet examen médical, le médecin pourra établir une stratégie de traitement.


Comment reconnaître une bronchite ?


Les symptômes de la bronchite incluent :


  • une toux sèche en début d’infection ;

  • la toux devient grasse et s’accentue le soir et en position allongée. Cette toux peut également être encouragée par les environnements secs et froids ou la présence d’agents irritants telle que la fumée de tabac ;

  • une fièvre et des frissons ;

  • une gêne pour respirer ;

  • des expectorations de sécrétions visqueuses souvent de couleur jaunâtre.

Les symptômes de la bronchite peuvent également s’accompagner d’une fatigue intense, de maux de tête ou encore de courbatures. Sur ce document, édité par le collège des enseignants en pneumologie vous trouverez également quels sont les signes distinctifs entre la bronchite et la pneumonie. Par ailleurs, la bronchite entraîne un risque élevé de contagion. Il est donc important de faire attention à ne pas contaminer son entourage, en toussant dans son coude, en se lavant régulièrement les mains et en utilisant des mouchoirs à usage unique à jeter après utilisation. Enfin, si vous ne savez pas si vous avez une bronchite ou le coronavirus, vous devez vous isoler et passer un test de dépistage au plus vite dès l’apparition des symptômes. Vous devrez réaliser une quatorzaine pour éviter de contaminer d’autres personnes en cas de résultat positif. En cas de doute, une téléconsultation est indispensable.

À parcourir aussi : Bronchiolite : comment la prévenir chez votre bébé ?

À parcourir aussi : Mononucléose : une infection fréquente chez l'enfant et l'ado