Publié le : 22 juin 20217 mins de lecture

La perte auditive est déstabilisante et bouleverser la vie quotidienne. On entend de moins en moins les sons, on ne décrypte, ni n’interprète plus aussi facilement la parole. Cette situation peut devenir extrêmement handicapante. Aussi il est conseillé de prendre les devants et de vous équiper d’un appareil auditif. Voici cinq choses à savoir sur les prothèses auditives.

L’appareil auditif est adapté à votre degré de déficience auditive

Un appareil auditif sert à rétablir le contact avec le son. Il y a une perte de l’audition quand les cellules ciliaires qui sont des cellules sensorielles présentes dans le conduit auditif sont endommagées ou détruites et que la personne est sujette à des acouphènes permanents ou non. La déficience dépend de la perte de décibels, unité qui mesure l’intensité sonore. Quand elle se situe entre -20 et -40 dB, le patient est victime d’une surdité légère. Il peut entendre mais certains bruits lui échappent. Si la perte de décibels est localisée entre -40 et 90 dB, le handicap est déjà sévère, ce qui nécessite une rééducation. Enfin, si la perte de décibels dépasse les 90 dB, on est en présence d’un patient ayant une surdité très élevée, voire complète.

Après avoir réalisé des tests audiométriques, votre audioprothésiste fera un moule du conduit de l’oreille du patient afin de concevoir la prothèse adaptée. On a l’appareil standard que sont les contours d’oreille. Ils sont posés derrière le pavillon avec un tube qui est placé dans l’oreille. Ensuite, les appareils de type intra auriculaire, dont les uns peuvent être posés dans le conduit auditif et les autres sur le pavillon de l’oreille. Enfin, on a l’appareil du style écouteur déporté composé d’un écouteur posé dans le conduit auditif et d’un boîtier placé derrière l’oreille. Le choix de l’appareillage adapté, en plus de tenir compte du degré d’handicap, va aussi être dépendant du mode de vie de la personne.

À parcourir aussi : Petit test auditif : comment est-il effectué et quelle est son importance ?

La prothèse auditive est remboursée par la Sécurité Sociale

L’appareillage auditif est pris en charge s’il est prescrit par un médecin et s’il figure dans la liste des produits et prestations que la sécurité sociale a le droit de rembourser au patient. Dans ce cas, cette prise en charge se fait à hauteur de 60 % du prix qui est inscrit dan la liste de la sécurité sociale, pour les malentendants âgés de moins de 20 ans. Pour ceux qui ont plus de 20 ans, un tarif forfaitaire est appliqué et ce dernier est tributaire de l’âge du patient et de son niveau de perte de l’audition. Ce remboursement se fait aussi à hauteur de 60 %. En revanche, la pose d’un implant cochléaire, qui est nettement plus cher et nécessite donc une chirurgie et une rééducation, est totalement prise en charge.

Porter un appareil auditif maintient votre bonne santé

Et ceci est cliniquement prouvé ! La surdité a un impact significatif sur la santé. Une fois que la perte auditive est entamée, et en particulier si celle-ci est importante, il y a des risques que le déclin cognitif soit de plus en plus visible. Le confort au quotidien est largement bouleversé et peut rendre certaines activités plus stressantes, voire impossibles. La déficience auditive est aussi une cause potentielle d’isolement, en particulier chez les seniors Aussi, pour ralentir et/ou freiner les conséquences de cette perte d’audition sur le bien-être au quotidien, l’usage de ces aides auditives adaptées stimule l’oreille et permet aux malentendants de préserver leurs habitudes et leur vie sociale.

Un appareil auditif a une durée de vie moyenne de 4 ans

Quatre ans: c’est en général la durée de vie d’un bon appareil auditif sur le marché. Cependant, plusieurs facteurs doivent être prise en compte, comme l’entretien régulier, la bonne manière de manipuler l’appareil, la marque et la gamme d’appareils choisies. Il est toujours conseillé d’informer l’audioprothésiste dès qu’un changement est identifié sur l’appareil, comme une baisse de la performance, des grésillements. Il se peut qu’il s’agisse d’un réglage inadapté en particulier si la perte auditive a évolué, d’un dysfonctionnement de l’appareil pour lequel le spécialiste peut apporter une correction.

Bien entretenir votre appareil auditif

Pour que la prothèse ne se détériore pas rapidement, l’entretien de l’appareil doit se faire régulièrement. Tout d’abord, veillez à ce que l’appareil ne soit pas exposé à la chaleur. En effet, une température élevée peu endommager le circuit électronique présent à l’intérieur de l’appareillage et en baisser la performance rapidement. Ensuite, il est important de préserver l’appareil de l’humidité : en mer, à la piscine ou sous la pluie, pensez à protéger votre prothèse, même si cette dernière a une certification contre l’humidité. En effet, il est toujours bénéfique de l’exposer le moins possible à l’eau. Puis, il est aussi recommandé de ne pas mettre la prothèse au contact avec des produits chimiques comme de la crème de coiffage, du shampoing etc. Ces produits peuvent abimer l’appareil s’ils arrivent à s’infiltrer à l’intérieur. Enfin, il est important de toujours nettoyer l’appareil auditif en utilisant un spray adapté: veillez à ce que les embouts et les coques soient toujours parfaitement nets et que le cérumen ne bouche pas l’écouteur.