Tous candidats a la maladie

Biographie de Jean Jacques Perrut

Jean Jacques Perrut est un enfant du Beaujolais. Son père était viticulteur. C’est un homme de science et de lettre passionné par des domaines aussi divers et variés que la biologie, le vin, le transhumanisme et la bactériologie. Retour sur son parcours complet et atypique.

Son parcours scolaire et scientifique

Jean Jacques Perrut a obtenu un diplôme de neuro et psychophysiologie à l’université Claude Bernard à Lyon. Il décroche également, en 1986, un doctorat en Pharmacie. Avide de connaissances, il obtient de nombreux diplômes dans différents domaines comme la bactériologie, la virologie, la parasitologie, l’infectiologie, l’immunologie et l’immuno-pharmacologie.

L’essentiel de sa carrière, il la passe en tant que biologiste. Pendant 40 ans, il travaille en tant qu’interne dans des hôpitaux avant de devenir chercheur hospitalier. Il intègre même le service du professeur Michel Jouvet, grand spécialiste du sommeil. Ensuite, il mène quelques travaux de recherches en tant que bénévole avant de devenir biologiste libéral. Durant sa longue carrière, il s’initier à différents domaines comme la neurologie ou encore la psychopharmacologie.

En parallèle, il approfondit ses connaissances sur les vins en intégrant l’Université de Dijon à l’Institut de la Vigne et du Vin. Cette année, il décroche même un diplôme de technicien en œnologie et le diplôme d’université du vin et de la vigne. C’est notamment lors de cette formation et de la rédaction de son mémoire de fin d’année « Viticulture et vinification dans l’Ancien Testament » qu’il se découvre une passion pour l’écriture.

Les différentes publications de Jean Jacques Perrut

Depuis qu’il est à la retraite, Jean Jacques Perrut consacre son temps libre à l’écriture. Ses premiers écrits sont dédiés à sa première passion, la biologie. Publié en 2003, son premier essai « Risques et Menaces Biologiques » revient sur les risques biologiques naturels et accidentels, une thématique toujours d’actualité aujourd’hui.

En 2007, il publie son deuxième essai : « Faut-il déboulonner la statue de Pasteur ? ». Dans cette publication, il réhabilite les hommes de science qui ont travaillé dans l’ombre de Louis Pasteur.

En 2016, « Le vin dans la Bible » sort et est occasion pour Jean Jacques Perrut de réunir sa passion pour l’œnologie et sa foi religieuse.

En 2017, il publie « A l’ombre de l’auréole ». Cet ouvrage est l’occasion de revenir sur ses origines passées. En effet, Jean Jacques Perrut partage deux liens de parentés avec Claude Bernard. Il donne aussi un aperçu du monde scientifique de la fin du XIXème siècle.

Enfin, en 2018, il sort son dernier essai, sur une thématique encore différente : le transhumanisme. « Vous avez dit « transhumanisme » ? » traite en 148 pages, le sujet passionnant et anticipatif sous différents angles : scientifique, bien entendu mais aussi religieux et philosophique.

Quitter la version mobile